31 mai 2017

Plutôt BAB que BAM, donc.

Ce moment où, d'un coup, toute la vacuité de ce qui me compose apparaît.
Le talent, la beauté, la douceur, le rire cristallin et les cheveux au vent. Les petites attentions, les mots doux, les caresses, les soirées agréables sur l'herbe, à discuter le sourire aux lèvres. Ces petites choses qui font leur charme. Ces petites choses qui les rendent désirables et désirées.

Il me reste la violence de la passion et la folie d'un caractère entier et intenable. Il me reste les nuits et les aubes, ces moments qu'on peut décemment laisser à celles de passage, qui profitent de vos draps mais jamais de vos bras. Il me reste les destinations lointaines et la solitude des jungles. Il me reste les heures volées et l'attente. Il me reste ce que je n'ai jamais souhaité devenir. 

"To live with me is to live in terror. Anytime I could blow up or collapse, like a dead star."

Come back silencieux




Une fois le défi relevé, le pari gagné, le challenge achevé, reste l'ennui et l'amertume d'un moment de faiblesse.


26 mars 2014

Au revoir




Je m'en vais définitivement sur tumblr.
J'ai supprimé de ce blog certains textes (mavais, ou juste trop niais) pour ne laisser que ceux qui vont ont le plus plu.
Merci encore de vos visites pendant ces 3 ans.

Je vous retrouve sur frenchoffence.tumblr.com.

21 mars 2014

Avis de passage

Je parle trop de mes nuits.
Mes journées sont loin d'être fades, mais l'hiver fut trop court pour que je me ressource.  Les journées rallongent et ça m'ennuie. C'est tellement apaisant, de sortir au petit matin de chez soi,  et d'apercevoir le soleil gelé se lever.
Certains moments durent alors des années.  

Mais dans l'ensemble je suis lasse. Je m'ennuie, je m'en fous, je me regarde passer puis je saute dans un avion loin d'ici pour me sentir vivre. Je cherche un moyen d'arrêter certaines amitiés. Pour eux c'est encombrant, cette femme nomade qui les côtoie en souriant, pleine de sarcasme et de rires, qui les observe en secouant son vin une énième fois dans son verre. Parfois, dans mes moments d'errance, des yeux et un corps inconnu me rappellent le chemin. Les côtes s'entrechoquent, les lèvres s'entrouvrent. Quelques minutes de paix.

"C'est le prototype du grand homme que le destin semble vouloir toujours éprouver pour savoir 
s'il est digne de la gloire qui l'attend."


15 novembre 2013

Petite mise à jour


Ça faisait belle lurette que je n'avais pas remis les pieds ici.

Sinon, j'ai quitté l'ENS Lyon. J'ai adoré cette année, j'étais enfin dans mon environnement intellectuel, et j'ai rencontré des personnes formidables. J'habitais sur le campus, alors les fêtes du BDE, j'en ai bien profité entre deux cours de step et trois épisodes de séries (Lost, Heroes, tout les classiques y sont passés). Une année placée sous le signe du sexy, avec un mémoire sur la stratégie foncière militaire (cession des biens) et un diagnostic territorial sur la fermeture d'une centrale nucléaire. J'ai interviewé des dizaines de personnes, visité Metz, Lyon, la traditionnelle visite de Fourvières, des ruines romaines, du parc de la Tête-d'Or, de Miribel, de Vaux-en-Velin, j'ai passé une semaine en Isère à profiter de la générosité de nos professeurs en matière de vins de table et une journée à Grenoble sur les traces de Stendhal. Ma foi, tout ceci reste un bon souvenir.

Et voilà, maintenant, je suis à Sciences Po Paris, en master d'affaires urbaines, STU pour les intimes. Les gens sont géniaux, les cours passionnants, le rythme épuisant (après un an de glandouille à l'ENSL, c'est difficile de se remettre dans le bain). La belle vie. Oui, du coup, j'ai validé mon M1 à l'ENSL et je recommence.

Parlez-moi de vous, j'ai presque un an à rattrapez.

3 octobre 2012

Toutes les ruptures font un peu mal.

C'est comme si le temps martelait mes tempes à l'acide, des coups blancs d'acier & aussi dévastateurs qu'une nuit d'ivresse. Je perds parfois mes mots pour les rassembler au détour d'un neurone fatigué, las de solitude & d'amertume. Il suffisait d'un éclair, d'un sourire. Il s'en est fallu de peu pour que l'obscurité m'engloutisse dans ses bras songeurs. 

- You are the smell before rain You are the blood in my veins -



11 juin 2012

Résultats ENS 2012

SOUS-ADMISSIBLE

Je suis au même point que l'an dernier et tellement furieuse. Une troisième année totalement inutile. Mais c'est la fin du game !


Philo : 5
Français : 18
Histoire : 18
Allemand : 13
Grec : 6
Géographie : 15

Ne me parlez pas de ces deux catastrophes, la pilule ne passe pas.  C'est plus un verre d'eau qui me faudrait mais un océan entier.


EDIT : Acceptée à l'ENS LYON en master Systèmes territoriaux, Aide à la décision, environnement.
See ya !